#PumpkinAutumnChallenge Octobre 2018

En ce premier vrai mois d’automne j’ai fait trois lectures prenantes qui en plus (!) me font avancer dans le challenge de Guimause.

WIN_20181101_18_06_40_Pro

Je vous en ai parlé fin septembre dans cette première revue de lecture, ce type de défi littéraire me met en joie! J’y rencontre des lecteurs toqués tout comme moi, qui aiment fureter en bibliothèque, librairie, sur des pages numériques dédiées, pour se repaitre de couvertures, titres, résumés livresques. Qui adorent acheter, emprunter, récupérer en boites à livres, bien plus que leur temps et leur cerveau pourront jamais leur permettre de lire. Oh oui c’est bon de se sentir faisant partie d’une famille, cinglée mais accueillante [larmes].

Comme nous avons aussi, quand même, envie de lire nos acquisitions, certains d’entre nous créent des challenges dans le but de faire descendre cette pile à lire. Et donc comme je l’écrivais en septembre, je tente de me montrer digne de l’option Ca s’appelle avoir les crocs, et j’ai continué sur ma lancée avec 3 sous-catégories validées. Mais ce qui t’intéresse ce sont ces titres et auteurs à découvrir…

Catégories Le cri de la Banshee
Empire des chimères d’Antoine Chainas

Coup de cœur pour le thème de ce roman de la rentrée littéraire à la lecture d’une très courte chronique dans un fil de réseau social. Je le commande dans ma librairie. Je le récupère et là, « Oh c’est magnifique un Série Noir Gallimard grand format! Mais argh 658 pages, Ouf! »
J’ai vraiment une prédilection pour les longs romans c’est vrai. Je me délecte de la plongée longue dans un univers, de suivre des personnages pendant plusieurs semaines. J’aime que l’auteur prenne le temps de tisser son intrigue, de monter un décor évolutif. De promener le lecteur. En ces premières semaines de rentrée, bien denses pour moi, j’ai quand même eu peur de ce pavé qui narguait ma capacité de concentration et mes maigres plages horaires de temps disponibles. Et puis à transporter dans le bus, on a vu plus pratique…

Bref si je l’avais tenu entre mes mains avant de le commander j’aurais certainement renoncé. Quel dommage… Parce que là bingo! Je ne connais pas les 5 premiers romans de l’auteur, mais Antoine quelle imagination! Quel esprit dérangé! Merci!

Pour le résumé c’est ici.

Je ne peux pas en dire beaucoup sans gâcher le plaisir. Il faut se perdre avec les protagonistes dans ces lieux sombres, se laisser engluer dans la moisissure. Ca te donne envie hein?

Sache que le style est fluide, que l’action est percutante et que les personnalités sont tout sauf lisses. Tu vas aimer jouer avec tout ce petit monde.

Catégorie Au détour de Brocéliande
Désolations de David Vann

Alors si tu n’as pas lu Sukkwan Island du même auteur, commence donc par là.
Si c’est déjà fait, tu sais que David se positionne pas mal niveau esprit dérangé. Il confirme ici son talent pour chercher dans l’âme humaine et la vie quotidienne de gens sans éclat (comme toi et moi quoi) le sombre, le tortueux, la goutte d’essence qui n’attend qu’une flamme pour tout faire péter.

Ici j’ai été un peu lassée par certains passages redondants, mais je crois que ces répétitions participent à vivre la morosité et l’ennui des protagonistes. Et donc à mieux les comprendre. Les descriptions des paysages d’Alaska n’ont rien du guide de voyage alléchant, mais tu y es, dans le froid, l’humidité, l’espace sans fin.

Va voir le petit speech sur l’intrigue, qui ne dit pas grand chose mais tant mieux.

Catégorie Cristaux, tarots et encens
Lacrimae, t2 des Mystères de Druon de Brévaux d’Andrea H.Japp

Pour la présentation de la sage commence par le T1.

Sur l’autrice, et bien je dirai qu’une passionnée du Moyen-Âge a fusionné avec Agatha Cristie. J’aime sa plume précise mais pas ampoulée. Son érudition mise au service de sa passion pour les crimes, l’ésotérique, les destins tourmentés et les femmes de caractère. C’est un plaisir pour moi de plonger dans un univers historique touffu, d’errer dans des forêts sombres en abord de villages mal famés et de chercher avec notre héroïne le pourquoi-du-comment-on-a-trucidé-untel-et-untel-et-oh-untel-aussi.

Une lecture de soirées fraiches, d’irish coffee ou grog divers, de grosses chaussettes. Bref un tue l’amour mais tu n’en auras rien à secouer quand tu voudras à tout prix résoudre les enquêtes de Druon.

Belles lectures!
(Et #balancetestitres )

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s