Angoisse

Je souffle et cale mon dos contre le dossier de la chaise.
Mes doigts eux continuent de trembler.
Je suis traversée d’une corde épaisse qui vibre
en moi
et ne peux la stoper.
Son battement varie en rythme
sans jamais laisser tout à fait mes organes au repos.

La chaleur s’étend plus ou moins
marée aux cycles brefs
qui bouscule mes prévisions.

Je voudrais être calme
je voudrais être rationnelle
je devrais être professionnelle
remiser ma peur à plus tard.

Est-ce qu’en l’écrivant je pourrais la dompter ?

Mes doigts eux continuent de trembler.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s